Sybo concept: Une agence qui se met au parfum

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Sylvie Borin, fondatrice de l’agence Sybo Concept, est aussi spécialiste en communication et en gestion d’événements, dans un secteur féminin et très parfumé.

Pouvez-vous nous raconter votre parcours ?

J’ai un parcours polyvalent et une expérience de plus de 30 ans en presse professionnelle: beauté, coiffure et communication. J’ai occupé des postes de directrice commerciale, puis directrice de la promotion et des relations extérieures pour des magazines comme Stratégies, Cosmétiquemag, Coiffure de Paris et autres publications. En 2011, j’ai décidé de créer L’Atelier : Sybo Concept.

Vous parlez de votre agence de communication en utilisant le terme d’ « Atelier ». Pourquoi ?

« Atelier »…parce que je travaille « comme une dentelière » seule, contrairement à ce que « l’Agence » représente pour moi, un travail en équipe.

Quelles sont les spécificités de votre atelier Sybo Concept ?

Capitalisant sur ma connaissance de l’ensemble des professionnels de la filière de la parfumerie française (marques, fournisseurs, institutionnels…), je prends en charge la réalisation de projets ponctuels ou réguliers des acteurs du marché de la beauté qui n’ont pas les ressources internes: événements (conception, gestion et réalisation remises de prix, conférences etc..) et bien sûr, relations presse.
Tout d’abord, j’ai développé mon portefeuille client en BtoB avec, notamment, la Société Française des Parfumeurs, Studio Pi design, Valérie Bernard Design, PR Service Graphique…, et en BtoC, depuis l’an dernier, je suis en charge des relations presse pour les Parfums Jean Patou (marque du patrimoine français, qui fête cette année ses 100 ans) du groupe Designer Parfums,  qui lance également son prochain Parfum JL SCHERRER.

Quelle est la place des médias en ligne et du web 2.0 dans vos stratégies de communication ?

Les médias en ligne ont une place qui va en s’amplifiant, mais qui doit encore se développer, que ce soit en BtoC ou BtoB. Les médias en ligne et les blogs beauté sont aussi importants que les médias traditionnels, mais l’évolution en parfumerie est moins rapide que pour d’autres secteurs d’activité, et par rapport à la taille des entreprises.

Quels sont vos liens avec la Société Française des Parfumeurs ?

La Société Française des Parfumeurs (SFP) est une institution qui réunit plus de 800 professionnels du parfums : des parfumeurs bien sûr, communément appelés « Nez » (ce qu’ils n’apprécient pas toujours !), mais aussi les évaluatrices, et bien sûr, les PDG, DG, directeurs marketing, commerciaux, communication, etc… de toutes les maisons de parfumerie qui créent des parfums pour les marques, qu’elles soient internationales ou bien de petites structures françaises.

Peu de marques ont leur propre parfumeur, la marque Jean Patou, a cette chance…. et moi aussi ! C’est très agréable de faire découvrir aux journalistes les fragrances avec la passion du parfumeur-maison.

Je suis moi-même membre de la SFP. J’ai eu le plaisir de me charger des relations presse de la SFP et d’accompagner l’équipe de bénévoles pour l’événement du 70ème anniversaire de cette belle Association en 2011.

Vous êtes membre de l’association Cosmetic Executive Women (CEW). Pouvez-vous nous présenter cet organisme ?

Depuis 1986, Cosmetic Executive Women (CEW) est le seul réseau féminin entièrement dédié à la Beauté, et qui rassemble toutes les femmes partageant les mêmes valeurs : solidarité, partage et convivialité.

Les 400 membres de l’Association exercent toutes des responsabilités dans les métiers de la beauté, en amont ou en aval de la chaîne que constitue l’industrie du parfum, de la cosmétique, de l’esthétique et de la coiffure, du spa… Ces femmes participent à la création, à la diffusion et au rayonnement de la beauté en France et dans le monde. Issues du marketing comme de la finance, du conseil en communication comme du recrutement, de l’industrie comme de la distribution, elles font de CEW France une association vivante et active, lieu d’ouverture, de solidarité et d’échange d’expériences… Un réseau qui bouge !

Parce qu’agir leur paraît fondamental et qu’elles partagent la même volonté d’aider les autres et de donner un sens à leur métier, elles ont créé en 1992 le premier Centre de Beauté CEW pour dispenser gratuitement des soins de beauté aux femmes hospitalisées. Elles mettent ainsi leurs compétences au profit d’actions sociales et caritatives.

Aujourd’hui, les Centres de Beauté CEW sont présents dans 12 hôpitaux à Paris, 6 en Région Parisienne, et 7 Hôpitaux en province (Marseille, Perpignan, Montpellier, Toulon, Grasse, Annecy et Clermont-Ferrand). 31 esthéticiennes interviennent, formées et encadrées par des membres de l’association.

Quels sont vos projets pour 2014 ?

Encore un joli lancement pour Jean Patou, dans la Collection Héritage, la réédition des 3 premiers parfums historiques pour la marque centenaire. Et toujours pour groupe Designer Parfums, le lancement des parfums JL SCHERRER pour début septembre 2014.

Cette année est bien chargée !

 

 

 

 

Propos recueillis par Charlotte Robert

 

 

 

 

 

 

 

 

culturerp

culturerp

S’inscrire aux alertes de Culture RP, c’est s’assurer de ne rien perdre de l’information mise à disposition sur notre blog.